Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Etaient Présents : MM. Vanbelle – Sébille – Lejeune – Mme Vandewalle – M. Decruyenaere (pouvoir M. Laumaillé) – Mme Saint Oyant – M. Deschamps – Mme Dubois  – M. Deleval – Mme Petit – M. Nys – Mme Mouveaux – MM. Berthe et Rommel – Mme Deedene – MM. Cottenye – Bataille – Mmes Demeyère – Desquennes – Kerlidou – Bovin – Lefrancq – Foveau – Mme Boone – M. Rotsaert – Mme Pétrieux

 

Absents excusés : M. Laumaillé – M. Nowak – Mme Lestienne

 

 
Sommaire

 

Ordre du jour de la séance de Conseil Municipal du

Mercredi 21 Octobre 2009.

 

1.

Budget supplémentaire 2009

Mme Dubois

2

Durée d’amortissement du compte 2042 – Subvention d’équipement aux personnes de droit privé

Mme Dubois

3.

Intégration dans l’actif de la commune des terrains agricoles rue Gambetta

Mme Dubois

4.

Association agréée pour la Pêche et la Protection du milieu aquatique de Roubaix Tourcoing et leurs cantons – Subvention exceptionnelle

M. Laumaillé

5.

Personnel communal – modification des effectifs - Création de postes

M. le Maire

6.

Personnel municipal : situation des départs en retraite et des mutations

M. le Maire

7.

Personnel communal – Adhésion 2010 de la Ville au service de Médecine Professionnelle et Préventive du Centre de Gestion

M. le Maire

8.

Modification de la délibération 07/72 – Mise à jour du guide pratique des achats

M. Sébille

9.

Diagnostic du commerce Leersois

M. Sébille

10.

Délégation de service public – Service de Fourrière

M. le Maire

11.

Projets d’établissements de la Crèche familiale et de la Halte-garderie

Mme Petit

12.

Crémation des restes de corps exhumés des sépultures reprises par la commune – Convention avec Lille Métropole Communauté Urbaine à compter du 1er novembre 2009

M. le Maire

13.

Fixation du taux unitaire des vacations funéraires

M. le Maire

14.

Revalorisation des tarifs de restauration scolaire – régularisation

M. Lejeune

15.

Manifestations culturelles – Fixation du droit d’entrée

Mme Dubois

16.

Dénomination des voies de desserte du nouveau lotissement situé chemin des Chasses

M. le Maire

17.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics de l’eau potable, de l’assainissement – exercice 2008

M. Decruyenaere

18.

SIMERE – SIVOM Métropolitain des réseaux de transport et distribution d’énergies – Présentation du rapport annuel d’activités 2008

M. Decruyenaere

 

 

Information :

 

Ø Dérogation au repos dominical MOVITEX

 

Questions diverses :

 

Ø Eclairage de la route depuis le Centre Commercial jusqu’au carrefour des rues du Maréchal Leclerc et Pierre Catteau

 

Ø Accueil des gens du voyage – Raisons du refus des terrains proposés et suite donnée par la commune

 

Ø Position de la commune sur le réchauffement de la planète

 

Ø Motion n°1 sur la modification de statut de la poste

 

Ø Motion n°2 sur la modification de statut de la poste

 

Ø Motion n°3 sur la modification de statut de la poste

 

Ordre du jour de la séance de Conseil Municipal du

Mercredi 21 Octobre 2009.

 

 

M. le Maire donc lecture du procès verbal de la séance précédente, aucune observation, n’étant émise, le compte rendu est approuvé par 25 voix pour et 2 absentions.

 

1.       BUDGET SUPPLEMENTAIRE 2009


Mme Dubois donne lecture de ses propositions en dépenses et recettes pour le budget supplémentaire de l’exercice 2009 :

 

SECTION DE FONCTIONNEMENT                                                                              DEPENSES

 

Dépenses nouvelles                                                                                                       41 009.01€

 

 

Chapitre 011 – Charges à caractère général                                                                    118 695.00€

Compte 60 – Achats                                                                                                   10 000.00€

              Compte 61 – Services extérieurs                                                                        79 660.00€

              Compte 62 – Autres services extérieurs                                                             29 035.00 €

 

 

 

Chapitre 65 – Autres charges de gestion                                                                         -3 000.00€

Chapitre 66 – Charges financières                                                                                    8 895.00€

Chapitre 014 – Atténuation de produits                                                                          -34 000.00€

Chapitre 022 – Dépenses imprévues                                                                             - 73 100.00€

Chapitre 023 – Virement à la section d’investissement                                                -347 900.99€

Chapitre 042.- Opération d’ordre de transfert entre

                           sections        371 420.00€

 

 

                                                                                                                                 RECETTES

 

Recettes nouvelles                                                                                                 41 009.01€

 

Chapitre 70 – Produits des services, du domaine                                                  -67 575.00€

Chapitre 73 – Impôts et taxes                                                                                 13 500.00€

Chapitre 74 – Dotations, subventions, participations                                              36 836.00€

Chapitre 75 – Autres produits de gestion courante                                                 22 624.00€

Chapitre 76 – Produits financiers                                                                             1 124.00€

Chapitre 77 – Produits exceptionnels                                                                       5 800.00€

Chapitre 013 - Atténuation de charges                                                                    21 700.00€

Chapitre 002 – Excédent reporté                                                                                     0.01€

Chapitre 042- Opération d’ordre de  transfert entre section                                      7 000.00€

 

 

SECTION DE L’INVESTISSEMENT                                                                            DEPENSES

 

Dépenses nouvelles                                                                                             137 487.51€

 

Chapitre 16 – Remboursement d’emprunts et dettes                                             464 068.28€

Chapitre 20 – Immobilisations incorporelles                                                              520.00€

               204 – Subventions d’équipement versées                                                 3 000.00€

Chapitre 21 – Immobilisations corporelles                                                           100 679.81€

Chapitre 23 – Immobilisations en cours                                                              -440 130.58€

Chapitre 040 –Opérations d’ordre de transfert entre section                                     7 000.00€

Chapitre 041 – Opérations patrimoniales                                                                 2 350.00€

 

                                                                                                                           RECETTES

 

Recettes nouvelles                                                                                               137 487.51€

 

Chapitre 13 – Subventions d’investissement                                                        111 618.50€

Chapitre 021 – Virement de la section de fonctionnement                                   -347 900.99€

Chapitre 040 – Opération d’ordre de transfert entre section                                  371 420.00€

Chapitre 041-Opérations patrimoniales                                                                    2 350.00€

 

 

Après l’intervention de Mme Dubois, Mme Boone fait observer que les documents adressés aux élus ne sont pas conformes à ceux prévus par la M14 qui prévoit une simplification de certaines procédures mais surtout une amélioration de la lisibilité des documents budgétaires. Elle ajoute que les communes de + de 3500 habitants ont l’obligation de présenter un budget composé :

 

Æ        D’un plan de comptes en nature

Æ        D’un plan de comptes par fonction afin de faire apparaître par activité les dépenses et  les recettes d’une commune,

 

Æ        D’informations générales telles que des données statistiques (population, nombre de résidences…), de données fiscales (potentiel fiscal et potentiel financier), de données financières (ratios financiers),

 

Æ        Des modalités de vote du budget

 

Æ        D’annexes telles que l’état de la dette, l’état du personnel ; les engagements hors bilan…

 

Or, elle fait remarquer que seul le budget par nature a été présenté. De ce fait, elle se dit inquiète, dénonçant un document amputé d’une partie d’informations importantes et obligatoires et ajoute qu’un certain nombre d’interrogations sont restées sans réponse cohérente au sujet des chiffres inscrits. Elle souhaite des explications sur l’établissement de celui-ci ; pourquoi reprendre en mémoire les chiffres du BP 2008 pour établir le budget supplémentaire 2009, pourquoi les chiffres inscrits en fonctionnement au BP correspondent et non ceux en investissement. Elle demande également si le logiciel ne serait pas la cause de cette absence d’information.

 

 

Par ailleurs, elle se dit convaincue, n’étant pas en possession du budget officiel, alors que le service des Finances lui a affirmé qu’il existait, qu’il s’agit soit d’une négligence soit d’une démarche effectuée en toute connaissance de cause, pour tenter de « noyer le poisson ». Elle nomme M. le Maire et M. Klimsza, DGS, responsables de dissimulation de documents aux élus.

                                                                                                                                                

Puis, Mme Pétrieux fait observer à Mme Boone que les membres de CAP Leers étaient absents, une nouvelle fois, à la réunion de la commission de Finances.

 

D’autre part, Mme Pétrieux rappelle à M. le Maire sa demande d’organisation de réunions communes des commissions, au moins pour les votes de budgets car, comme elle le souligne, malgré sa présence à la réunion de la commission Finances qu’elle juge intéressante, elle n’a pu obtenir tous les renseignements souhaités. Elle fait également remarquer que, cette année dans le BS, de nombreuses modifications ont été apportées par rapport au BP 2009 et surtout un grand nombre de reports et fait observer que les budgets précédents étaient plus proches de la réalité.

 

Ensuite, elle souhaite savoir si, pour le fonds de compensation de TVA, la ville a signé la convention avec l’Etat et M. Klimsza explique que cette dernière a considéré qu’il n’était pas opportun de le faire, sachant que la commune intéressée doit investir au minimum 1€ de plus que la moyenne des dépenses d’investissement des 3 années précédentes. Il précise qu’en France seulement la moitié des communes l’a demandé, soulignant qu’il ne s’agit que d’une avance de trésorerie et non d’une subvention.

 

Il ajoute que, dans ce cas, la ville aurait été contrainte à engager, en début de mandat, des investissements lourds sans avoir pris la peine d’analyser et de consulter la population leersoise, ainsi que les groupes de travail avec les associations concernées comme il l’est fait pour le site Péri. Enfin, il rappelle que ce n’était pas le souhait de M. le Maire et de son équipe.

 

M. Sébille affirme que financièrement la commune n’en a pas l’utilité à ce jour et M. Klimsza fait état de la trésorerie de la ville à savoir environ 2 000 000 € aujourd’hui rémunérés à 0%, pour démontrer qu’une trésorerie plus importante est inutile.

 

Ensuite, M. le Maire donne la parole à M. Klimsza qui réfute l’accusation  de Mme Boone et se dit très déçu par cette affirmation à savoir que M. le Maire et lui-même auraient occulté volontairement des informations à destination des élus. Il rappelle qu’il est fonctionnaire territorial, employé par la ville depuis plus de 9 ans et qu’il est payé sur le budget communal et, à ce titre, est au service de tous les leersois. Il lui reproche de mettre en cause son intégrité et lui signifie qu’il n’a pas entendu de sa part une preuve ni un commencement de preuve de ce qu’elle affirme.

 

Pour terminer, M. Klimsza regrette que son nom soit sali, et que ses devoirs et son éthique professionnels soient, mis en cause.

 

M. le Maire conteste également les dires de Mme Boone, en lui présentant le document officiel et lui rappelle qu’elle a pu rencontrer, suite à son autorisation, le personnel du service Finances, la veille du Conseil pendant plus d’une heure qui a répondu à toutes ses questions et par ailleurs, lui confirme que le budget officiel n’a jamais été communiqué aux élus lors des précédents votes de budget, mais il ajoute que, dans le cas où elle l’aurait demandé, il lui aurait été remis sans problème.

 

De son côté, Mme Dubois réitère, une nouvelle fois, son regret à Mme Boone de ne pas voir plus souvent aux réunions préalables au budget les membres de CAP Leers et conteste l’accusation envers le personnel communal.

 

Ensuite, M. Sébille demande à Mme Boone depuis quelle date la ville est en défaut de communication d’informations basée sur la loi et M. Rotsaert précise depuis l’année 2006. M. Sébille s’étonne donc de leur réclamation ce jour, mais propose néanmoins de vérifier dans les procès-verbaux rédigés à partir de cette date, si une demande de leur part existe concernant la diffusion de documents budgétaires.

 

 A ce titre, Mme Boone rappelle les articles de la loi reprise dans le Code Général des Collectivités Territoriales, demandant que celle-ci soit appliquée pour les futures présentations de budget. Ensuite, elle confirme qu’elle a bien été reçue en Mairie par le personnel du Service des Finances et surtout qu’elle ne met pas en doute les compétences de celui-ci. Elle ajoute seulement que le cadre du budget n’étant pas exact et surtout non conforme à la M14, elle se trouve dans l’obligation d’en demander le report, et elle annonce, de sa part, le lancement d’une procédure au tribunal administratif ou le dépôt d’une plainte à M. le Préfet.

 

Pour conclure, Mme Pétrieux demande à M. le Maire si sa demande d’organisation de réunions communes des commissions réunies va être prise en compte et M. le Maire donne son accord pour celles-ci, exceptionnellement avant les votes du budget, en mentionnant tout de même sa crainte de se retrouver uniquement avec les membres du GLAM.                                       

 

Le budget dans son ensemble est enfin mis aux voix et approuvé par 24 voix pour et 3 voix contre.

 

2.      DUREE D’AMORTISSEMENT DU COMPTE 2042 – SUBVENTION D’EQUIPEMENT AUX PERSONNES DE DROIT PRIVE


Mme Dubois rappelle au conseil municipal la délibération du 18 décembre 2008 concernant l’avance faite par la ville pour les branchements d’électricité dans le cadre des permis de construire.

 

Cette avance faite par la ville peut s’analyser comme une subvention d’équipement payable à l’article 2042 : subvention d’équipement aux personnes de droit privé. Or le compte 2042 doit être amorti et la récupération auprès des particuliers s’effectuant en une seule fois, l’amortissement peut se faire également en une seule fois.

 

Par conséquent pour être en conformité avec l’instruction M14, il convient de fixer la durée d’amortissement.

 

Compte tenu de ce qui précède, Mme Dubois  propose que la durée d’amortissement soit fixée à un an.

 

Adopté à l’unanimité.

 
3.      INTEGRATION DANS L’ACTIF DE LA COMMUNE DES TERRAINS AGRICOLES RUE GAMBETTA


Mme Dubois informe le Conseil Municipal, que par délibération en date du 11 Juin 2009, la Ville a décidé de céder à Mr et Mme MAGRY les parcelles agricoles cadastrées B889, 890 et 1183 situées à l’extrémité de la rue Léon Gambetta.

 

Ces terrains bien qu’appartenant à la commune ne figurent pas à l’actif de la collectivité.

 

Dès lors qu’un bien n’a pas été inscrit à l’actif de la commune, il convient de l’y inscrire préalablement à l’enregistrement des opérations de cession. Pour ce faire, il est nécessaire de procéder par opération non budgétaire et d’inscrire ces biens au débit du compte 2111 et de créditer le compte 1021 et ce pour la valeur de vente du bien faute de pouvoir reconstituer sa valeur historique.

 

Après lecture par Mme Dubois, Mme Pétrieux exprime une nouvelle fois, sa crainte d’élevage de porcs sur les parcelles citées. Mais M. le Maire la rassure en lui confirmant que celles –ci situées à la limite de Leers-Nord, le Bourgmestre et lui-même sont hostiles à ce genre d’élevage.

 

Le Conseil Municipal à 25 voix pour et 2 abstentions accepte de réaliser cette opération.


4.     
ASSOCIATION AGREEE POUR LA PECHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE DE ROUBAIX TOURCOING ET LEURS CANTONS – SUBVENTION EXCEPTIONNELLE

 

Monsieur le Maire signale que la Ville a reçu une demande de subvention de l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du milieu aquatique de Roubaix Tourcoing  et leurs cantons, pour lui permettre de procéder à l’arrachage manuel d’une plante invasive dont la prolifération a été constatée sur le canal de Roubaix sur les communes de Leers et Wattrelos.

 

M. le Maire propose donc au Conseil Municipal d’attribuer à cette association, une subvention exceptionnelle de 200 €.

 

Adopté à l’unanimité.


5.     
PERSONNEL COMMUNAL – MODIFICATION DES EFFECTIFS - CREATION DE POSTES

 

Monsieur le Maire rappelle que conformément à la loi 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale, le Conseil Municipal crée les emplois de la  Collectivité.

 

En raison de l’évolution des emplois au sein de la Commune, Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal de modifier comme suit le tableau des effectifs :

 

Filière animation

 

Création de deux postes d’adjoint d’animation de 2ème  classe à temps complet

 

Filière médico-sociale

 

Création d’un poste d’auxiliaire de puériculture principal de 1ère classe à temps non complet (21h/semaine)

 

M. Klimsza fait remarquer que la création des 2 postes d’adjoint d’animation de 2ème classe à temps complet correspondent au remplacement de Mmes Fabienne Dubois et Annie Driss, qui occupent désormais des postes de la filière administrative (le poste de rédacteur de Mme Mattoy et le poste d’adjoint administratif de Mme Ligault).

 

Il ajoute que seul un concours leur permettrait de changer de filière et que, de ce fait, les deux postes administratifs restent vacants.

 

Ensuite, il précise que la création d’un poste d’auxiliaire de puéricultrice principal de 1ère classe à temps non complet (21h/semaine) permettra à Mme Véronique Descamps l’augmentation de son service sur la Halte Garderie, soit une matinée, et une diminution de celui-ci sur le Foyer logement, pour la même durée.

 

 Ayant entendu l’exposé de Monsieur le Maire, le Conseil Municipal décide à 25 voix pour et 2 abstentions la création des postes sus-visés et précise que les crédits nécessaires seront inscrits au budget.


6.    
PERSONNEL MUNICIPAL : SITUATION DES DEPARTS EN RETRAITE ET DES MUTATIONS


M. le Maire expose son souhait de cadrer officiellement l’action de la Ville envers ses agents lorsque ceux-ci partent en retraite ou mutent.

 

Dans un souci d’équité, de transparence et de proportionnalité, il propose au Conseil Municipal de valider les principes suivants :

 

Ø              Cadeaux offerts aux agents qui partent en retraite

 

M. le Maire suggère un cadrage comme suit :

 

- valeur de 50 € pour 5 à 10 ans de présence en Mairie ; 100 € pour 11 à 20 ans ; 143 € pour 20 ans et plus (seuil au-delà duquel interviennent des cotisations sociales) ;

 

- donner la possibilité aux agents de choisir ce cadeau ou le paiement d’un pot de départ.

 

 

 

Ø              Agents qui mutent dans une autre Collectivité et prime de fin d’année

 

M. le Maire rappelle qu’une prime de fin d’année correspondant à la moitié du traitement de base est de longue date versée au personnel municipal titulaire.

 

Or la délibération du 18 décembre 2002 prévoit que cette prime ne s’applique pas aux agents quittant les effectifs leersois par voie de mutation, à la différence des retraités.

 

Pour les raisons précitées, M. le Maire propose à l’Assemblée de modifier cette délibération afin d’accorder cette prime aux agents qui mutent au prorata du temps passé en Mairie la dernière année d’exercice de leurs fonctions à Leers.

 

En conclusion, par souci de bonne gestion des ressources humaines de la Collectivité, M. le Maire propose au Conseil Municipal de valider les principes précités.

 

Adopté à l’unanimité.   

Partager cette page

Repost 0